Combien d’énergie consomme un e-mail ?

mercredi 28 janvier 2015
par  Webmaster

JPEG - 10.8 ko JPEG - 17.5 ko

Un e-mail consomme autant d’énergie qu’une ampoule économique pendant deux heures !!!

Comment calcule-t-on l’impact environnemental d’un e-mail ?

L’ADEME a analysé le cycle de vie complet d’un e-mail :

Il faut tenir compte des ordinateurs utilisés par l’entreprise, il faut aussi penser les serveurs centraux qui transfèrent et stockent les données doivent être construits, entretenus et refroidis en permanence, ce qui demande une énorme quantité d’énergie .

Enfin, l’ordinateur du destinataire requiert aussi des ressources naturelles pour fonctionner. Cela produit encore plus de CO2 si la personne décide d’imprimer l’e-mail ou de le garder très longtemps dans sa boîte de réception car conserver les messages oblige les entreprises à posséder des serveurs très puissants, qui sont d’autant plus énergivores.

L’ADEME relève que, pour être acheminé, un courriel de 1 Mo utilise l’équivalent de 5 grammes de fer et 5 grammes de pétrole, ces ressources fossiles qui sont loin d’être inépuisables. Auxquels s’ajoutent des « terres rares », ces métaux qui composent la mémoire d’un ordinateur.

Imprimer ou pas ? Un exemple pour trancher

Selon l’étude de l’ADEME, pour un document de 4 pages, dont le temps de lecture est évalué à 3 – 4 minutes par page, il vaut mieux opter pour la lecture à l’écran. Au-delà de 15 minutes environ consacrées à la lecture de ce document de 4 pages, il est préférable de l’imprimer en noir et blanc, recto/verso, 2 pages par face... Et pendant qu’on lit la version papier, on éteint son ordi, bien sûr ;-).